Sélectionner une page
loi évin

Loi Évin : Comment communiquer ?

par | Mis à jour le 17/05/2024 | Publié le 12/05/2023 | éthique en publicité

3
mise en scene d'une bouteille d'alcool respectant la loi évin

Sommaire

    La loi Évin encadre la publicité sur l’alcool et le tabac. L’ARPP, l’Autorité de la régulation professionnelle de la publicité de son coté, a établi une liste de principes généraux à destination des annonceurs et des différents acteurs de la publicité quant à la représentation de l’alcool et du tabac dans les communications à vocation publicitaire. Parmi ces principes, on retrouve l’idée de ne pas porter de jugement, en veillant à ne formuler aucune critique de l’abstinence ou de la sobriété. Les publicités, quand elles sont tolérées ne doivent pas non plus encourager une consommation excessive.

    Cet article a été rédigé par Fygostudio, agence de publicité vidéo, qui n’a pas statut d’organisme de régulation et se décharge de toute responsabilité vis-à-vis de l’application de ces principes. Le lecteur doit rester conscient que les réglementations sont susceptibles d’évoluer.

    Préalable

    Connaître les principes généraux
    de l’ARPP

    Eviter la confusion dans la tête du public et ne pas laisser supposer que l’alcool aurait des qualités extraordinaires voire magiques. Cela signifie plusieurs choses : les publicités ne peuvent pas faire penser que les boisons à faible degré d’alcoolémie sont davantage susceptibles d’éviter les excès ou dans le cas contraire, tirer avantage du degré élevé d’une boisson. Dans un autre registre, cela signifie également que les publicités ne peuvent pas laisser entendre que l’alcool possède des propriétés thérapeutiques, qu’il stimule, apaise et relaxe, ou encore qu’il améliore les performances physiques. L’ARPP recommande également de ne pas faire croire que les boissons alcoolisées seraient une aide pour surmonter des problèmes, ou qu’elles seraient un moyen de provoquer des succès et réussites. Il n’est pas non plus question d’associer l’alcool à une réussite sentimentale, sportive ou sexuelle, ni de le lier à un signe de maturité ou de réussite sociale. Dans la même idée, on retrouve l’idée de ne pas associer l’alcool à des situations de chance, d’exploit ou encore à l’exercice d’un sport. L’ARPP recommande également d’adopter une attitude de prévention, en dissociant l’alcool de la conduite d’un véhicule à moteur ou toute autre machine potentiellement dangereuse.

    Maintenant que vous avez ces principes en tête, voyons comment vous pouvez mettre en place des actions de communication en France.

    Loi évin et alcool

    Promulguée en 1991, la loi Evin pose l’interdiction de publicité pour le tabac et met en place des restrictions précises pour les publicités sur l’alcool. Voici un résumé des points importants du texte.

    L’idée est simple : protéger les mineurs et encadrer les pratiques publicitaires. Oubliez donc votre projet de publicité d’alcool à la télé ou au cinéma. D’ailleurs, vous l’aurez sans doute remarqué, les restrictions affectent quasiment tous les médias. 

    Comment peut-on communiquer sur l’alcool ?

    Parmi les supports tolérés par la loi Évin sur lesquels vous pouvez communiquer, comptez la presse écrite, mais rappelez-vous, l’idée est de protéger les mineurs. La presse que vous visez devra donc exclure les publications destinées à la jeunesse. La publicité à la radio est autorisée pour certaines catégories, en prenant toutefois garde à respecter des tranches horaires bien définies par le Conseil d’Etat. La loi permet également la publicité sous forme d’affiches et d’affichettes, mais limite leur contenu à des éléments objectifs et interdit la représentation des consommateurs. Au niveau des producteurs, fabricants, négociants et autres spécialistes, la publicité est acceptée sous forme d’envois de messages, de circulaires commerciales, de catalogues et de brochures. Attention cependant, ces publicités ne doivent comporter que les mentions prévues par l’article L.3323-4 et les conditions de vente des produits qu’ils proposent. L’article L.3323-4 ne vous dit rien ? On vous explique tout.

    Film réalisé par Fygostudio, présentant un module du parcours permanent de la Cité du Vin de Bordeaux. 

    Publicité autorisée…
    sous conditions

    Notez également que la publicité sur les véhicules de livraison est tolérée par la loi Évin sous formes d’inscriptions (limitées à la désignation des produits, nom et adresse du fabricant, des agents ou des dépositaires), tout comme la publicité au sein de fêtes et foires traditionnelles consacrées à des boissons alcoolisées locales. Qu’en est-il des expositions dans les musées, les universités, des stages d’initiation œnologique ? La publicité y est autorisée, sous les conditions du décret. Idem pour les présentations et dégustations réalisées par des professionnels.

    Film réalisé par Fygostudio, présentant l’expérience oenologique Via Sensoria à la Cité du Vin de Bordeaux.

    Ce que vous pouvez dire
    de votre produit

    Chaque publicité pour alcool est limitée à certaines indications : degré volumique d’alcool, origine, dénomination, composition du produit, nom et adresse du fabricant, des agents et des dépositaires, mode d’élaboration, modalités de vente et mode de consommation du produit. Vous pouvez également ajouter des références relatives aux terroirs de production, aux distinctions reçues, aux appellations d’origine, aux indications géographiques. Vous êtes également libre de faire des références « objectives » (gardez bien ce mot en tête, objectivité !) quant à la couleur et aux caractéristiques olfactives et gustatives du produit.

    mise en scene d'un spiritueux respectant la loi évin

    Image extraite d’un film réalisé  par Fygostudio mettant en scène un négociant en vin Bordelais. 

    Internet facilite-t-il la communication sur l’alcool ?

    Vous souhaitez communiquer sur des boissons alcoolisées via internet ? C’est possible, mais intéressez-vous d’abord à la fréquentation du site sur lequel vous voulez communiquer. En effet, la loi autorise la publicité sur internet uniquement lorsque le site est composé d’au moins 70% d’adultes et ne traite pas de sport ou d’activité sportive.

    Mais alors qu’en est-il des réseaux sociaux ? Ces derniers n’étant pas considérés comme particulièrement destinés à la jeunesse, la publicité pour alcool n’y est pas interdite, mais veillez tout de même à respecter certaines règles :

      Assurez-vous que seules des personnes majeures pourront accéder à votre publicité.

      Faites apparaitre la mention obligatoire « L’abus d’alcool est dangereux pour la santé » sur tous les visuels

      N’incitez pas à la consommation et ne faites pas de lien entre alcool, fêtes et plaisir. Pour cela, rédigez des contenus objectifs à visée informative.

      Ne mettez pas en scène des consommateurs.

    Ces règles ne sont d’ailleurs pas applicables uniquement aux réseaux sociaux mais concernent tous les supports de communication. Gardez en tête que votre publicité doit se limiter aux références du produit et ne pas montrer explicitement de consommateurs.

    mise en scene d'un spiritueux respectant la loi évin

    Image extraite d’un film réalisé  par Fygostudio mettant en scène une marque de spiritueux

    Redoublez d’imagination
    dans vos publicités sur l’alcool

    Vous pensez peut-être que la loi Evin bride toutes vos idées, et vous empêche de donner vie à des publicités créatives et efficaces. Et bien détrompez-vous. Les exemples de marques de boissons alcoolisées ayant réalisé des campagnes publicitaires fortes et percutantes sont multiples. Et surtout, elles sont en adéquation avec la loi. Pensez par exemple au whisky Clan Campbell et à sa campagne « Sur les traces du Clan Campbell » ou bien encore le film « Love Letter » produit par Barton et Guestier, qui mêle émotions, visuels captivants, et identité forte. La marque parvient à créer un lien unique avec son public tout en mettant en avant l’authenticité de son histoire.

    Bien que la réglementation soit stricte, imaginez-la comme un challenge et redoublez de créativité pour impacter vos audiences.

    Film produit par la maison de vin, Barton & Guestier réalisé par Fygostudio avec l’agence New Compact Bordeaux.

    Cet article a été rédigé par Fygostudio, agence de publicité vidéo, qui n’a pas statut d’organisme de régulation et se décharge de toute responsabilité vis-à-vis de l’application de ces principes. Le lecteur doit rester conscient que les réglementations sont susceptibles d’évoluer.

    Auteur

    Gwendoline

    Gwendoline Vergnaud

    Gwendoline Vergnaud, directrice artistique de la société de production audiovisuelle Fygostudio depuis 2014. Diplômée d'un Master en marketing et en direction artistique numérique au Lisaa Paris ainsi que d'une certification en histoire de l'art à La Sorbonne de Paris.

    Si cet article vous a plu,
    partagez-le !

    Publicité : professions libérales comment communiquer ?

    En France, la loi limite la publicité pour les professions libérales réglementées. On considère généralement que ces professionnels fournissent des services ou produits intellectuels, qu’ils exercent sous leur propre responsabilité, sont régis par un Ordre et obéissent à un code de déontologie. Ces métiers ne représentent pas des actes de nature commerciale mais plutôt des actes de nature civile.

    Communiquer en conformité avec la loi Toubon

    En 1994, dans un souci de sauvegarde du patrimoine linguistique, Jacques Toubon, à l’époque ministre de la culture, fait passer ce qu’on appelle aujourd’hui la loi Toubon. Loin d’interdire aux publicitaires et commerciaux l’utilisation de l’anglais, cette loi vise à obliger une traduction systématique des termes étrangers dans la langue de Molière.

    7 clés pour un discours éthique en publicité

    Dès 1935, les publicitaires ont ressenti le besoin de s’imposer des limites et de poser les bases de la publicité éthique. Depuis, un petit bout de chemin a été fait. L’ARPP (Autorité de Régulation de la Publicité Professionnelle) est aujourd’hui l’organisme chargé de veiller à l’application et au contrôle des règles d’éthique. Détaillés dans les 260 pages du Code de l’ARPP, ces principes incluent notamment des dispositions sur la décence, la transparence, la responsabilité sociale et bien d’autres. Petit tour d’horizon des 7 fondements principaux de la déontologie publicitaire.